août 30 2014

Nirvana – Do Re Mi – Mes paroles et accords

Accordage un demi ton plus bas comme d’hab

E G# C# F#
If I may, if I might, lay me down weeping
If I say, what it’s like, I might be dreaming
If I may, what is right, so many time, see me heal
B
~ill
A(A)D(Db||D#)
B
Those years in his blond head
A(A)->D(Db||D#)
B
This phrase from his pocket
A(A)->D(Db||D#)
F# E
The chains from the knowing lifelong dream
D

G# E
Re mi, re mi
Do re mi, do re mi

# 4 descentes mi majeur

If I may, and if I might, wake me up, see me
If I do, if I like, find me out, to see me
If I’m made, cold as ice, I may have to see me ill

Raised in his own care
He fades from his moments
And chains from his socket I will need

Re mi, re mi
Do re mi, do re mi

# 4 descentes mi majeur
# 4 descentes mi majeur bordeliques

Wish me good, wish me life, find me out of season # fin de season sur la phrase suivante
In their way, just be quiet, follow pain and breed me
Yell or wail, and if I sigh, stake me out the TV
If I may, and if I might, got(t)a gun to bleed me

Praise in his pocket
Praise from this moment
And chains from his owner in my tea

Re mi, re mi
Re mi, don’t rape me
Don’t rape me, Don’t rape me
Don’t rape me, Don’t rape me

# 4 descentes mi majeur


août 15 2014

Nirvana – France – Antoine de Caunes – Paris – Rennes

Antoine de Caunes convie Nirvana pour sa première exhibition en France en 1994 (Kurt Cobain décède deux mois plus tard).

- C’est quoi encore, un truc de ploucs qui attendent de nous Smells Like Teen Spirit ? dit Dave. Nous on veut une émission avec des traves qui présentent et un public mal coiffé, sinon que dalle !

– Ben, justement.. Enfin, c’est un truc pas formaté, c’est un show en France, une émission qui s’appelle « Nulle part ailleurs », un des présentateur peut vous plaire, il est assez dingue et est féru de rock…

– Mais est-ce qu’il est trave on t’a demandé, dit Kurt…

– Vous me courez sur le système, les mecs, à toujours trouver un truc pour ne rien foutre ! Non, il est pas trave mais vous comprendrez en visionnant la cassette vidéo de l’émission…

(…)

A l’écran apparaissent un homme en robe de soirée rouge coiffé d’une perruque brune et un autre avec un costard avec un brushing grossier [Antoine de Caunes et José Garcia]. Ils prennent place devant le public et se présentent :

« Bonjour je suis Richard Jouir et voici Sandrine Trop Forte, nous animons Bavure de mode, le fan-club de Richard Gere et Cindy Crawford ! »

Krist appuie sur pause.

– C’est qui ces mecs, putain ? dit Kurt.

– Des dieux vivants, vas-y, appuie sur play ! répond Dave.

(…)

R. J. : – Comme Cindy, Sandrine a un léger grain de beauté sur le visage, ça ne l’empêche pas de se croire belle.

S. T. : – Ben, nous sommes la preuve que l’on peut avoir une verrue sur la gueule et se sentir bien dans son corps !

– C’est magnifique, c’est du Shakespeare ! lâche Kurt.

(…)

« Ouais, c’est moi, Kurt, écoute on est ok pour le plateau télé en France, ces mecs sont délirants, on veut jouer pour eux. Mais à une condition, c’est que tu me trouves le numéro de Sandrine Trop Forte, il faut absolument que lui fasse l’amour de toute urgence ! Bye-bye ! »

– Faut qu’on envoie du lourd, on peut pas venir jouer comme des péquenauds, faut qu’on soit à la hauteur… dit Krist.

– T’as raison, on doit leur faire honneur, à ces types… répond Dave.

– Je pensais pas dire ça un jour mais on devrait bien s’habiller…

Pat se lève.

– Il a raison c’est le moment de jouer Rape Me en costard-cravate… annonce Kurt.

Ils partent sur le champ acheter quatre costards identiques chez Brooks Brothers

(…)

Héloïse Guay de Bellissen


La veille de ce concert à Rennes, Nirvana venait d’annuler deux shows . Une seconde performance au Zénith de Paris, ainsi qu’un concert privé devant mille personnes à l’Espace Reuilly (…) Encore une fois on leur a fait un super son !

Mais ce concert est quand même des plus appréciables.


mar 25 2012

TN3 Gallery for WordPress – Important installation note

Maybe you get blank images after ajax uploads using the TN3 gallery WordPress plugin.

A table of the TN3 WordPress plugin database schema has a FULLTEXT index and it has not been created if you use InnoDB as default engine. Therefore, to solve the problem:

  • use MyISAM as default engine for new tables OR
  • add « ) DEFAULT CHARSET=utf8, ENGINE = MyISAM; » at line 108 of wp-content/plugins/tn3-gallery/tn3-gallery.php + trash previously created tables if necessary + disable and re-enable the plugin OR
  • execute this script on the database to add only the missing table (if you use InnoDB as default engine) :


CREATE TABLE IF NOT EXISTS `wp_tn3_fields` (
`docid` bigint(20) NOT NULL,
`name` varchar(20) NOT NULL,
`value_type` varchar(10) NOT NULL,
`value_text` text,
`value_date` datetime DEFAULT NULL,
`value_number` decimal(20,8) DEFAULT NULL,
`value_bool` char(1) DEFAULT NULL,
`value_comp` text,
PRIMARY KEY (`docid`,`name`),
KEY `ind_val_text` (`value_text`(100)),
KEY `ind_val_date` (`value_date`),
KEY `ind_val_number` (`value_number`),
KEY `ind_val_bool` (`value_bool`),
FULLTEXT KEY `ind_ft` (`value_text`)
) ENGINE=MyISAM DEFAULT CHARSET=utf8;


fév 9 2012

codeigniter 2 ciunit

Tuto with db struct:

http://d.hatena.ne.jp/Kenji_s/20120117/1326763908


fév 1 2012

After installing Zend on Ubuntu 11.10

/usr/bin$ sudo mv php php_old
/usr/bin$ sudo ln -s /usr/local/zend/bin/php php

To enjoy php-cli without warnings… using the correct bin.


jan 31 2012

TOra 2.1.3 ac Oracle sous Windows

L’essentiel : http://celemotan.wordpress.com/2008/10/22/instantclient/

Mais il y a de petites lignes à lire tout en bas…
Trash le stub oci.dll qui est dans le dossier d’install de TOra si bêtement, comme moi, on a coché la case pour l’installer.


nov 3 2011

Les 5 types de programmeur

Au cours de mes voyages et aventures en programmation j’ai rencontré beaucoup d’ennemies étranges, et même des alliés étrangers. J’ai identifié au moins cinq sortes de guerriers du code différentes, certains font de merveilleux compagnons d’armes, tandis que d’autres semblent déjouer chacun de mes plans.

Néanmoins ils ont tous leur place au panthéon du développement d’applications. Sans un mélange sain de ces différents styles de programmation vous trouverez probablement vos projets soit trop longs à réaliser, soit pas assez stables, soit trop parfaits pour des humains ne les envisagent.

Le programmeur « ruban adhésif »

Duct TapeLe code n’est peut être pas joli, mais merde, il marche !

Ce mec est le fondement de votre entreprise. Lorsque quelque chose va mal, il va le réparer rapidement et de façon à ce que ça ne pète pas à nouveau. Bien sûr, il ne se soucie pas de ce à quoi le code ressemble, de sa facilité d’utilisation, ou d’aucune autre de ces préoccupations triviales, mais il va y arriver, sans un tas de paroles ou de perte de temps sans aucun sens. La meilleure façon d’utiliser cette personne est cibler le problème et s’en éloigner.

Le programmeur perfectionniste et toqué

PerfectionVous voulez faire quoi à mon code ?

Ce mec ne se soucie pas des deadlines et des budgets, ils sont insignifiants au regard de la forme d’art qu’est la programmation. Quand vous recevez enfin le produit fini, vous n’avez pas d’autre choix que vous soumettre à la gloire magnifique et à la radieuse beauté du code parfaitement formaté, non, d’une beauté parfaite, qui est si efficace que tout ce que vous pourriez lui faire ne ferait rien d’autre que diffamer un chef-d’œuvre. Il est le seul qualifié pour travailler sur son code.

Le programmeur anti-programmation

Anti-ProgrammingJe suis programmeur, merde. J’écris pas du code.

Son monde a une vérité toute simple ; écrire du code, c’est mal. Si vous devez écrire quelque chose, c’est que vous le faites mal. Quelqu’un d’autre a déjà fait le boulot alors contentez vous d’utiliser son code. Il vous racontera à quel point sa pratique du développement est plus rapide, même s’il met autant voir plus de temps que les autres programmeurs. Mais quand vous obtiendrez le projet, il ne contiendra que 20 lignes de code réel et sera très facile à lire. Il ne sera pas très rapide, pas très efficace, ou pro-compatible, mais il aura été réalisé avec le minimum d’effort requis.

Le programmeur pas impliqué

Half-assedQu’est-ce que vous voulez de plus ? Ca marche, non ?

Le gars qui ne peut pas se foutre plus de la qualité, c’est pour lui le boulot de quelqu’un d’autre. Il accomplit les taches qu’on lui demande de faire, et rapidement. Vous n’aimerez peut être pas son travail, les programmeurs le détestent, mais la direction et les clients l’adorent. Malgré la douleur qu’il vous causera dans le futur, il maintiendra les deadlines à lui seul de sorte que vous ne pourrez vous moquer de lui (peu importe à quel point vous en ayez envie).

Le programmeur théorique

TheoreticalBien, c’est une possibilité, mais en pratique ceci pourrait être une meilleure alternative.

Ce mec est plus intéressé par les différentes options qui s’offrent à lui que par ce qui devrait être fait. Il va passer 80% de son temps à observer sa machine le regard vide à réfléchir aux moyens d’accomplir une tache, 15% de son temps à se plaindre des deadlines intenables, 4% de son temps à affiner les options, et 1% de son temps à écrire du code. Quand vous obtiendrez le produit final ça sera toujours accompagné de la phrase : « Si j’avais eu plus de temps, j’aurais pu le faire correctement ».

Où vous situez vous ?

Personnellement, je me serais classé dans les perfectionnistes. Et vous, quel type de programmeur êtes vous ? (…)

Source : http://stevenbenner.com/2010/07/the-5-types-of-programmers/


sept 14 2011

Python web

 

 


mar 15 2010

Aide-mémoire configuration de Pine / Alpine

Deux champs requis dans la config : envoi et réception.

  • smtp-server : server:port/cryptoprotocol/user=username
  • inbox-path : server:port/cryptoprotocol/user=username

Exemple :

  • smtp-server : stmp.gmail.com:443/tls/user=username
  • inbox-path : imap.gmail.com:993/ssl/user=username

mai 31 2009

Pense-bête – Debian – Compiler un noyau Linux

- Le principal : http://pyfourmond.free.fr/Compilation-Noyau-Linux.htm

Si la partition racine n’est pas trouvée (« Waiting for root file system »), ça m’est arrivé pour une vm, il faut préciser le UUID de la partition racine dans /boot/grub/menu.lst :

root=/dev/xxxx
=>
root=UUID=xxxx-xxxx-xxxx-xxxx

Pour obtenir cet identifiant :

/sbin/blkid

Plus d’infos : http://forum.debian-fr.org/viewtopic.php?f=8&t=18271